Transgresser les règles ! 5 conseils pour plus de confort dans votre jeu

Règles et golf au féminin

Bien que les femmes soient de plus en plus représentées dans le milieu sportif, certaines de ses problématiques sont encore passées sous silence.
C’est le cas notamment des menstruations.
Les femmes ne sont pas toutes égales face à ce phénomène physiologique et il est important de définir l’impact des règles sur la sportive afin de pouvoir mieux les gérer.

Golf et santé

La pratique d’une activité physique comme le golf est bénéfique pour la santé de la femme. 

Il joue un rôle clé dans :

  • le contrôle de la pression artérielle,
  • le maintien de la densité minérale osseuse et la perte/stabilisation du poids.
  • la diminution de l’anxiété et contribue à une meilleure estime de soi.

Cependant, une activité physique intensive associée à une nutrition inadaptée (dans le cas des golfeuses professionnelles) peut avoir des répercussions sur le plan gynécologique.
En effet, la pratique d’une activité physique intense peut affecter la concentration des hormones endogènes circulantes chez les sportives de haut niveau.

Une nutrition inadaptée peut donc perturber le cycle menstruel.

La nutrition et la phytothérapie peuvent être des aides précieuses avant et pendant les règles

  • Comment les règles peuvent impacter mon jeu ?

En fonction des femmes, les symptômes liés aux règles peuvent représenter une gêne plus ou moins importante : douleur, fatigue physique, rétention d’eau, diarrhées… L’impact est aussi émotionnel : irritabilité, déprime, trouble du sommeil, fatigue psychique…

Comment réduire ces effets ?

Ces symptômes qui surviennent plusieurs jours avant les règles en cas de syndrome pré-menstruel peuvent être amoindris. Hormis les traitements médicamenteux, la nutrition et la phytothérapie peuvent être des aides précieuses.

  • Pour la fatigue aussi bien physique qu’intellectuelle : le ginseng peut vous aider.
  • Pour la rétention d’eau : commencez quelques jours avant le déclenchement de vos règles à consommer des plantes diurétiques comme le pissenlit, la piloselle, la reine des prés… sous forme de gélules, de boissons…
    Attention : Toutes ces plantes sont à tester en dehors des compétitions afin de vous assurer de ne pas être sujette à d’éventuels effets secondaires.
  • Pour l’accélération du transit liée aux règles : adaptez-votre alimentation si une compétition approche en évitant les aliments riches en fibres comme les légumineuses et les crudités. Privilégiez les fruits et légumes cuits comme les carottes, courgettes, banane ainsi que les féculents comme le riz, la semoule, les pates (non complètes).
  • Pendant la phase lutéale du cycle menstruel (qui commence après l’ovulation) : les lipides sont davantage oxydés. Profitez-en pour augmenter votre consommation d’acides gras de qualité : noix, graines, olive, avocat, huile de colza…

En fonction des symptômes qui vous sont propres, composez votre solution naturelle afin de limiter l’inconfort lié à vos règles, que ce soit en compétition ou en partie loisir.

Nadia BADAOUI

Nadia BADAOUI

Docteur en pharmacie, auteure et fondatrice de NutriGolf Pro, j'accompagne golfeuses et golfeurs de tous niveaux sur le plan nutri et micronutritionnel. Les objectifs ? Augmenter son niveau d'énergie, booster ses performances, renforcer son mental mais aussi agir sur les perturbations qui peuvent nuire à votre golf et à votre santé.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Imprimer

Articles en relation

Laisser un commentaire

Se connecter