Gentlemen Only Ladies Forgotten

GolfHER communauté

Lorsqu’il s’agit de parler d’un décalage entre la pratique féminine et masculine au golf, on entend souvent : les femmes ne sont pas interdites de jouer !
Néanmoins, ce qui fait que le golf est un des sports individuels les plus masculinisés, c’est qu’il a été créé et codifié par des hommes pour des hommes.

Si bien que les femmes qui aiment ce sport s’adaptent au système et non l’inverse.
Si aujourd’hui le golf au féminin est perçu comme moins attrayant, c’est parce qu’il ne reçoit pas le même investissement de la part de son écosystème que le golf masculin.

Ce manque d’investissement est constaté dans le golf loisir et professionnel féminin. Il se retrouve aussi dans les campagnes marketing des grandes marques, le sponsoring ou dans les instances dirigeantes, où les femmes sont sous-représentées (11% c’est la moyenne des directrices/présidentes de golf, de Ligue et de Comité en France. Source FFG 2021).

Devons-nous attendre une instrumentalisation politique afin de voir se développer la pratique du golf au féminin ? À l’image de ce que nous sommes en train de vivre en matière d’écologie, avec la loi Labbé qui va interdire l’utilisation de produits phytosanitaires pour 2025 dans nos golfs, d’où ce réveil écologique exacerbé, mais également nécessaire.

Pour atteindre la parité, un plan de féminisation permettra d’apporter plus de visibilité médiatique, des évènements au féminin réguliers, une accessibilité à notre sport adapté à la femme moderne

Des chiffres qui stagnent

En 2021, la part moyenne mondiale des pratiquantes de golf est de 25%. Cette part varie selon les pays avec seulement 14% pour le Royaume Uni et jusqu’à 36% pour l’Allemagne. En France nous avons 27% de licenciées mais avec une tendance baissière, puisqu’en 10 ans nous avons perdu 1% de joueuses. (Chiffres FFGolf, R&A european report 2021)

Pourtant, des études ont été menées sur l’impact que provoquerait le développement du golf au féminin dans l’industrie du golf. Il s’agit de commercialiser et de rendre visible ce qui rend le sport féminin unique et le golf a plus d’un atout pour parler aux femmes. (Etude Syngenta 2017- How to grow women’s golf).

Pour atteindre la parité, un plan de féminisation permettra d’apporter plus de visibilité médiatique, des évènements au féminin réguliers, une accessibilité à notre sport adapté à la femme moderne. Par exemple, plus d’amies avec qui jouer, plus de présence féminine lors des entraînements, une offre plus flexible en termes de coût et d’engagement, etc.
Ces besoins se vérifient principalement auprès des joueuses débutantes, que nous perdons par milliers tous les ans en France.

Des mouvements de féminisation du golf en marche

Plus de joueuses mais aussi de réelles opportunités qualitatives, comme le souligne le secrétaire général de la fédération de golf de la suède, Gunnar Håkansson: “Depuis la mise en place de notre programme vision 50/50 dans nos clubs pilotes nous observons que plus de femmes entraînent également plus de juniors et de familles entières. C’est un climat plus agréable sur et autour du terrain de golf.” De fait, les femmes sont 38% plus susceptibles de venir au club avec leurs enfants que les messieurs.

Le Royal & Ancient a également fait un appel du pied à l’ensemble de l’industrie du golf en 2018 en lançant la charte “women in golf”. Le but pour toute structure qui souhaite être référencée est de s’engager en posant des actions tangibles en faveur des femmes dans le golf.

La nature a horreur du vide, si bien que nous retrouvons également des initiatives privées dont la mission première est le développement du golf au féminin : Love golf en Angleterre, Green Queen Golf en Suède, Women Golf Day aux Etats-Unis ou encore GolfHER en France.

Elles proposent des solutions qui se démarquent des autres initiatives, qui historiquement n’ont tout simplement pas créé l’impact positif et commercial pour un changement important dans le monde du golf.

Nous pensons que pour créer un impact significatif nous devons atteindre un nouveau marché et pour cela, nous devons offrir quelque chose de très différent, basé sur des études auprès du public féminin.” (Alastair Spink – fondateur de Love golf).

S’il y a un coup à jouer en France, c’est bien celui de montrer que le golf est un sport favorable aux femmes.

L’intérêt dans le sport au féminin en France n’a jamais été si fort

Les Jeux Olympiques 2024 joueront un rôle important dans cette trajectoire, avec son engagement à être les premiers jeux paritaires de l’histoire et de positionner le sport féminin autant en avant que le sport masculin.
La couverture médiatique des jeux fait partie des principales portes d’entrée pour les femmes à devenir fans de golf (étude Sporsora x Two circle).
Il existe une réelle opportunité pour que notre sport sorte de la théorie des “petits pas”, que l’industrie du golf intègre une approche plus progressiste, afin de laisser une chance à un maximum de femmes de se révéler en tant que golfeuses, de façon pérenne.

S’il y a un coup à jouer en France, c’est bien celui de montrer que le golf est un sport favorable aux femmes.
Le véritable enjeu est là ! La parité est bonne pour les organisations, pour notre sport et pas parce que l’on nous y oblige.
Profitons de cette tendance positive sociétale pour se mobiliser et faire avancer l’image du golf en lui apportant ce second souffle.

 

Retrouvez tous les mois la chronique “golf au féminin” d’Aude Bredel sur le Journal du Golf.

GolfHER Officiel

GolfHER Officiel

L'équipe de spécialistes, à votre service pour vous proposer des articles exclusifs sur le golf féminin.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Imprimer

Articles en relation

Golf au féminin, so british !

Cette semaine, le gratin mondial féminin se rend dans un haut lieu de l’histoire du golf qui a longtemps refusé les femmes. Le 5e et dernier majeur de la saison 2022 se déroule sur le parcours de Muirfield en Ecosse !

Lire l'article

(FAIR) WAY : la voie de l’inclusion dans les postes de pouvoir

Directrice générale, Présidente de club, entraîneure, membre de comité exécutif, les postes à responsabilité ou les postes techniques sont occupés majoritairement par des hommes.
Même si les choses évoluent et que les femmes font de plus en plus partie du paysage, leur positionnement sur des postes clefs n’est pas suffisant.

Lire l'article

Laisser un commentaire

La communauté des femmes du monde du golf

Communauté

Se connecter