Se-ri Pak, une joueuse de légende et un modèle inspirant

Se-ri Pak Queen

Peu de personnes, même non golfeuses, ne connaissent pas le nom de Tiger Woods et ne savent pas qui il est. 

Mais combien connaissent celui de Se-ri Pak ?

Pourtant la championne native de Corée du Sud est à l’origine de l’explosion du golf dans son pays d’origine.

Une arrivée discrète

Lorsque fin 1997, du haut de ses 20 ans, Se-ri Pak est arrivée sur le circuit professionnel américain (LPGA), peu d’observateurs lui prêtèrent attention. Certes, la Coréenne parlait à peine l’anglais mais elle était pourtant affublée d’un palmarès déjà impressionnant alors qu’elle n’avait commencé le golf que six ans plus tôt.

Elle cumulait une trentaine de victoires en tant qu’amateur dont six sur des tournois professionnels du circuit coréen (LPGA of Korea). Après être passée professionnelle au cours de l’année 1996, la Coréenne soulevait six trophées de plus avant de se décider à rejoindre le LPGA Tour.

Se-ri Pak jouait son premier tournoi aux USA en janvier 1998 et terminait 13e ex-aequo. Elle poursuivait avec huit tournois sans finir mieux que 11e avant de participer au tout premier tournoi majeur de sa carrière. Il s’agissait du McDonald’s LPGA Championship, dorénavant Women’s PGA Championship. La Coréenne prenait la tête d’entrée pour ne plus la quitter jusqu’au dernier trou du tournoi. Ce fut le premier de ses cinq succès dans un tournoi du Grand Chelem.

Moins de six semaines plus tard, l’US Women’s Open, après un final épique (20 trous de playoff), sera le second. Ses deux premiers titres sur le circuit américain furent donc deux majeurs et ces succès eurent une répercussion impressionnante en Corée du Sud, alors que le golf n’était qu’un sport parmi d’autres.

" Grâce à mes succès, j'ai pu devenir un modèle et représenter le rêve de quelqu'un d'autre"

Se-ri Pak

La naissance d’une légende

Sauf qu’en cette fin des années 90, une crise financière sévissait dans le pays. Un grand nombre de Coréens en étaient victimes, et logiquement en étaient aussi touchés moralement.

Pak racontait a posteriori : «Pendant cette période difficile, ma victoire spectaculaire à l’US Open a servi de cri de ralliement pour que les gens ne cèdent jamais. Cela a encouragé les Coréens à se rassembler et à surmonter cette crise financière.»

Se-ri Pak fît des émules et l’engouement sans limite pour le golf était né en Corée du Sud.

La championne continua ensuite d’étoffer son palmarès avec un total de 25 victoires sur le circuit LPGA avant de prendre sa retraite internationale en 2016. Elle a établi de nombreux records dans sa carrière en étant par exemple la première joueuse à signer une carte de 61 ou à passer le cut dans un tournoi masculin. Elle était ainsi intronisée au “World Golf Hall of Fame” en 2007.

Mais l’autre grande satisfaction de Se-ri reste d’avoir inspirée toute une génération de joueuses qui furent surnommées d’ailleurs les “Se-ri Kids” : « Grâce à mes succès, j’ai pu devenir un modèle et représenter le rêve de quelqu’un d’autre. Cela m’a vraiment rendu heureuse », déclarait-elle en interview pour un journal américain au début de 2022.

Se-ri Pak, de championne à modèle

Entre 2011 et 2021, ces “Se-ri Kids” ont raflé 22 des 52 Majeurs joués, loin devant les Américaines (10 titres). Pour le retour du golf aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio (Brésil), la Corée du Sud confia le coaching de l’équipe féminine à la légende Se-ri Pak, et Inbee Park offrait une des neuf médailles d’or de ces Jeux à son pays.

La double vainqueur de majeurs Jin-Young Ko racontait en décembre 2020 : « Quand j’avais 3 ans, j’ai regardé la victoire de Se-ri [Pak] à la télévision sur les genoux de mon père et j’ai su que je voulais jouer au golf ». A 26 ans désormais, Jin Young est n°1 mondiale depuis trois ans, quasi sans interruption. La Corée du Sud est aujourd’hui le pays le plus représenté dans ce classement mondial féminin avec 29 joueuses dans le Top100 et 145 dans le Top500 !

Lors du Women’s PGA Championship 2022 (23-26 juin), 20 Coréennes seront au départ du troisième majeur de la saison. 

20 golfeuses qui tenteront de soulever le même trophée que Se-ri Pak en 1998, 2002 et 2006. 

20 femmes qui tenteront de suivre les traces de leur ainée Se-ri Pak, celle qui a ouvert la voie de leurs rêves il y a un peu plus de 24 ans.

Lionel Boscher

Lionel Boscher

Créateur du blog petiteballeblanche.com (LPBB) en 2012, Lionel communique sa passion pour le golf. Depuis 2020, au sein de Parlons Golf, il promeut l'industrie du golf au travers d'échange avec les parties prenantes du golf. Lionel est convaincu que le développement du golf au féminin est essentiel pour notre sport et souhaite contribuer au sein de GolfHER en rejoignant notre collectif d'experts.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Imprimer

Articles en relation

Laisser un commentaire

Se connecter