Djihène Abdellilah, du tatami aux greens

djihene portrait

Djihène est une grande athlète, elle a été championne du Monde de Grappling et Championne de France de MMA, des disciplines explosives, essence qu’elle retrouve dans le golf. 

Elle débute sérieusement le golf avec GolfHER et souhaite retrouver le haut niveau, mais sur les greens !
Djihène nous partagera ses avancées avec un objectif qui la suit dans tous les sports qu’elle a pratiqués : la performance.

Qu’est ce que tu aimes le plus dans la pratique du golf ?

La technique! 

Le fait d’être en permanence à la recherche du geste technique parfait , même s’il n’existe pas. En plus, c’est un sport dans lequel je peux laisser ma force et ma puissance s’exprimer.

Quels conseils donnerais-tu à une femme qui souhaite se lancer au golf ?

De se lancer pour elle, si elle en a envie, et surtout de ne pas se mettre la pression. 

Pour performer, il faut aussi s’amuser en apprenant. Donc amusez-vous! Se trouver des amies golfeuses et faire un maximum de parcours.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de reprendre le golf ?

J’avais essayé le golf il y a longtemps. J’ai repris, car j’ai envie de refaire des compétitions sportives et de retrouver un sport dans lequel je peux exprimer ma force physique. C’est important pour moi de pouvoir faire un sport à haute intensité technique et physique.

Aussi, sur un plan business, parce que je me lance dans la création de mon entreprise et que le golf est un sport formidable pour faire des rencontres et développer son réseau.

À quel point avoir du bon matériel est important pour toi ?

Les innovations techniques dans le sport sont un atout majeur. Certains sports ont évolué grâce aux innovations technologiques du matériel, comme le golf d’ailleurs qui compense les limites de la biomécanique humaine avec le matériel.

J’ai fait un fitting récemment grâce à GolfHER et son partenaire TaylorMade, c’est le jour et la nuit !

Déjà je suis grande (1m74) et j’ai de grande mains (Taille XL en gant), ce qui me catégorise hors norme féminine, mais avec mes nouveaux clubs je suis dans la norme masculine. J’ai de plus gros grips, je suis vraiment plus confortable dans ma prise de club (moins de tension aux niveau des mains et moins de mouvement de poignets).

Je suis puissante et punchy à l’impact, les clubs standards dames étaient trop flexibles et je ne sentais pas la tête de club. Maintenant j’arrive à situer mon club dans l’espace lorsque j’actionne mon swing. 

Les Kalea sont vraiment maniables et confortables et je n’hésite plus à taper fort la balle, car auparavant j’avais peur de casser mes clubs (rire).

(Crédit photoS : Djihène Abdellilah)

DANS LE SAC DE DJIHÈNE

  • DRIVER KALEA 12,5° shaft Ventus 5R
  • Bois 3 et 5 KALEA – Shaft Ventus 5R 
  • Hybrid 4 et 5 KALEA – Shaft Ventus 6R
  • Série KALEA Du 6 au AW – Shaft Ventus 6R
  • Sandwedge MG3 56°10 Chrome –shaft Ventus 6R
  • Putter KALEA en 33 inch
  • Balles TaylorMade TP5

Spécificités globales : Flexibilité shaft en regular, longueur standard homme, lie standard, grip standard avec 3 tapes en plus.

Picture of GolfHER Officiel

GolfHER Officiel

L'équipe de spécialistes, à votre service pour vous proposer des articles exclusifs sur le golf féminin.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Imprimer

Articles en relation

Valérie Texier, attrapez-là si vous le pouvez !

Femme athlétique, entrepreneure, mère de 3 garçons, bénévole dans son club, Présidente de l’Association Speedgolf France et artiste peintre. Valérie Texier est multi-facettes et incarne à nos yeux la femme moderne libérée, elle ne perd pas une seconde.

Lire l'article

Laisser un commentaire

GolfHER

© 2024 Tous droits réservés - GolfHER

Made with love by GolfHER

0
    0
    Panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique

    Se connecter