Dinah Shore, actrice Majeure du golf féminin

Statue Dinah Shore - Missions Hills CC (1)

D’un signe de la main, la statue de Dinah Shore érigée près du green du 18 sur le parcours qui porte son nom, accueille avec un large sourire les meilleures joueuses du monde.

Cette année, du 31 mars – 2 avril 2022, elle le fera pour la dernière fois. Le premier majeur de l’année calendaire, hommes et femmes confondus, quittera le Mission Hills Country Club de Rancho Mirage en Californie pour une destination encore inconnue au Texas à partir de 2023.

Origine du Majeur, connu aujourd’hui sous le nom  de “The Chevron Championship”

Frances Rose «Dinah» Shore est née un 29 février, en 1916, dans une petite bourgade de l’état du Tennessee (USA). Devenue chanteuse à succès et actrice dans les années 40 et 50, véritable chouchou de l’Amérique, Dinah s’offrait ensuite une seconde carrière à la télévision comme présentatrice d’émissions populaires.

En plus d’une riche et active carrière, Dinah Shore était également une athlète accomplie. Elle a été membre de l’équipe d’escrime lors de ses années universitaires et était une excellente nageuse.

En 1972, David Foster, grand amateur de golf et président du groupe Colgate-Palmolive, décidait de créer un nouveau tournoi de golf sur le LPGA. Il sollicitait alors Dinah Shore dont le show télévisé de l’époque était sponsorisé par sa société. Cette épreuve porterait le nom de la star : “Colgate-Dinah Shore Winner’s Circle”.

Avec de nombreux grincements de dents au sein de l’entreprise américaine, Foster décidait de sortir la machine à billets pour proposer une dotation record. Le tournoi offrait dès la première édition un total de 110.000$, soit près de quatre fois la moyenne des dotations habituelles de l’époque.

De son côté, Dinah Shore, s’appuyait sur sa notoriété pour mettre en lumière le golf féminin et le circuit LPGA. Circuit créé en 1950, qui connaissait un véritable tournant dans le paysage golfique mondial. À cette occasion, Shore démarrait également le golf pour devenir rapidement une joueuse émérite. Elle fut notamment la première femme de l’histoire à participer à une rencontre Pro/Am sur le PGA Tour, circuit élite masculin.

Un tournoi qui devint Majeur

En 1983, le tournoi franchissait une nouvelle étape et acquérait le statut de Majeur. Avec une dotation de 400.000$, celui qui était devenu «Nabisco Dinah Shore» était toujours le tournoi le mieux doté de la saison du circuit féminin.

En 1994, à quelques jours de ses 78 ans, Frances Rose Shore décédait d’un cancer, ignoré quasiment de tous. Son amour pour le tournoi et les joueuses, son implication dans la promotion et le développement du golf féminin lui valaient d’être intronisée au World Golf of Fame un mois après son décès. Elle fut d’ailleurs la première femme, non membre du LPGA, à recevoir cet honneur.

L’année suivante, une statue en bronze grandeur réelle représentant Dinah est inaugurée aux abords du parcours qui accueille “son” tournoi. ”Personne n’a fait plus pour le golf professionnel féminin dans l’histoire du sport que Dinah Shore”, déclarait Nancy Aaronson, vice-présidente et directrice générale du Mission Hills Country Club.

Une page qui se tourne

En 2022, ce sont les 50 ans de la création du tournoi. L’arrivée du nouveau sponsor, Chevron, compagnie pétrolifère américaine, va permettre d’offrir 5 millions $ au total et ce majeur est désormais 3e au rang des plus belles dotations de la saison. 

Cette épreuve du Grand Chelem va prendre une nouvelle dimension, mais la contrepartie malheureuse de ce contrat de sponsoring est la décision prise par Chevron d’organiser ailleurs ce Majeur les prochaines années, probablement dans les environs de Houston (Texas).

À l’issue de cette 51ème édition et la 40ème en tant que Majeur, une page se tournera et quelques traditions, comme le saut de la vainqueur dans le bassin qui jouxte le green du 18, disparaitront.

 Près du green du 18, d’un signe de la main, Dinah Shore “saluera” une dernière fois ces championnes. On espère qu’elles seront nombreuses à lui glisser ces quelques mots : «Good bye Dinah and thank you!»

Lionel Boscher

Lionel Boscher

Créateur du blog petiteballeblanche.com (LPBB) en 2012, Lionel communique sa passion pour le golf. Depuis 2020, au sein de Parlons Golf, il promeut l'industrie du golf au travers d'échange avec les parties prenantes du golf. Lionel est convaincu que le développement du golf au féminin est essentiel pour notre sport et souhaite contribuer au sein de GolfHER en rejoignant notre collectif d'experts.

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Imprimer

Articles en relation

Golf au féminin, so british !

Cette semaine, le gratin mondial féminin se rend dans un haut lieu de l’histoire du golf qui a longtemps refusé les femmes. Le 5e et dernier majeur de la saison 2022 se déroule sur le parcours de Muirfield en Ecosse !

Lire l'article

(FAIR) WAY : la voie de l’inclusion dans les postes de pouvoir

Directrice générale, Présidente de club, entraîneure, membre de comité exécutif, les postes à responsabilité ou les postes techniques sont occupés majoritairement par des hommes.
Même si les choses évoluent et que les femmes font de plus en plus partie du paysage, leur positionnement sur des postes clefs n’est pas suffisant.

Lire l'article

Laisser un commentaire

La communauté des femmes du monde du golf

Communauté

Se connecter